Le cadre législatif des recherches faisant intervenir des personnes ou des données les concernant a été modifié par un changement de loi entré en vigueur en novembre 2016 (loi 2012-300 du 5 mars 2012 relative aux recherches impliquant la personne humaine, dite loi « Jardé »). Le cadre des recherches impliquant la personne humaine (RIPH) est élargi car il concerne dorénavant à la fois les recherches interventionnelles (RI) et les recherches non interventionnelles (RNI).

Ces dispositions sont codifiées dans le code de la santé publique (CSP).

Code de la santé publique_Articles L1121-1 à L1121-17 (9 mai 2017).

 

* Pour connaître les démarches à effectuer, il convient tout d’abord de qualifier la recherche :

Sont des recherches impliquant la personne humaine (RIPH) les recherches organisées et pratiquées sur des personnes volontaires saines ou malades, en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales qui visent à évaluer :.

1 - Les mécanismes de fonctionnement de l’organisme humain, normal ou pathologique ;.

2 - L’efficacité et la sécurité de la réalisation d’actes ou de l’utilisation ou de l’administration de produits dans un but de diagnostic, de traitement ou de prévention d’états pathologiques.

Ne sont pas des recherches impliquant la personne humaine les recherches qui visent à réaliser des expérimentations en sciences humaines et sociales dans le domaine de la santé et qui n’ont pas pour finalités celles mentionnées précédemment.

 

* Le code de la santé publique distingue trois catégories de recherches impliquant la personne humaine :

1° Les recherches interventionnelles qui comportent une intervention sur la personne non justifiée par sa prise en charge habituelle ;

2° Les recherches interventionnelles qui ne comportent que des risques et des contraintes minimes, dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé de la santé, après avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ;

3° Les recherches non interventionnelles qui ne comportent aucun risque ni contrainte dans lesquelles tous les actes sont pratiqués et les produits utilisés de manière habituelle.

 

* L’entrée en vigueur s’est faite par décrets, celui du 16 novembre 2016, puis celui du 9 mai 2017 modifiant le premier :

Décret no 2016-1537 du 16 novembre 2016 relatif aux recherches impliquant la personne humaine.

Décret no 2017-884 du 9 mai 2017 modifiant certaines dispositions réglementaires relatives aux recherches impliquant la personne humaine.

 

* La liste des recherches entrant dans la catégorie 2 a été fixé par l’Arrêté du 2 décembre 2016, puis modifiée par Arrêtés :

Arrêté du 2 décembre 2016 fixant fixant la liste des recherches mentionnées au 2° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique.

Arrêté du 3 mai 2017 fixant la liste des recherches mentionnées au 2° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique.

Arrêté du 12 avril 2018 fixant la liste des recherches mentionnées au 2° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique.

 

* La liste des recherches entrant dans la catégorie 3 a été fixé par l’Arrêté du 12 avril 2018 :

Arrêté du 12 avril 2018 fixant la liste des recherches mentionnées au 3° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique.

 

* Pour constituer un dossier à soumettre au CPP :

Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu du dossier catégories 1 et 2.

Arrêté du 2 décembre 2016 fixant le contenu du dossier catégorie 3.

Arrêté du 21 décembre 2018 fixant le format du résumé du protocole d'une recherche impliquant la personne humaine mentionnée au 3° de l’article L. 1121-1 du code de la santé publique ne comportant que des questionnaires ou des entretiens.

 

* Pour obtenir la désignation aléatoire d’un CPP :

Vous devrez vous connecter sur l’application VRB à l’adresse suivante : https://vrb.sante.gouv.fr